En quoi consiste la technique d’emboutissage profond ?

emboutissage profond

L’emboutissage profond est un procédé populaire dans l’industrie de l’automobile, de l’aéronautique ainsi que dans la fabrication d’appareils électroménagers. Ce principe se base sur la déformation irréversible et la compression des matériaux de construction, évitant tout processus d’usinage. L’objectif est de donner une forme définitive à une feuille de métal mince à l’aide d’un modèle préalablement défini.

Le principe de l’emboutissage profond

L’emboutissage profond est un formage des plaques de tôle, dans l’objectif de reproduire des pièces. L’usage d’instruments est impassible dans cette technique et se fait couramment en milieu automobile. Ici, on sollicite différents outils et matériaux rigides, évitant ainsi la casse, une circonstance courante de la compression.

  • Le poinçon

La désignation poinçon est donnée à tout outil, ayant comme fonction de marquer ou de percer des pièces. Dans l’emboutissage profond, son rôle est de déformer la pièce de métal à travers une pression. Appelé également une matrice supérieure, le poinçon épouse la forme intérieure de la pièce à imiter sans avoir à modifier l’épaisseur du métal.

  • Le serre-flan

On appelle serre-flan, les pièces résistantes, situant en dessus du pourtour de la matrice. Ici, son rôle est de coincer et de stabiliser la plaque de tôle. Autrement appelée « flan », cette dernière doit être maintenue en place durant tout le processus. Toute déviation de la matière de construction durant l’application du poinçon peut directement mener à une formation de plis indésirables.

  • La matrice

La matrice est la représentation de la face extérieure de la pièce à concevoir. Elle est également la base de soutien qui encaisse la pression finale du poinçon. En effet, la matrice est conçue d’une manière précise, bien arrondie, mais surtout en parfaite cohérence avec la matrice supérieure. Résistante et épaisse, la matrice est la pièce maîtresse de tout formage réussi.

Pour plus de détail, visitez kuchly-sa.fr.

Emboutissage à chaud ou à froid ?

 L’emboutissage à froid est populaire grâce à ses effets instantanés et à moindre coût. La technique se pratique à une température ambiante, permettant une production consécutive sans passer par les étapes de refroidissement. Exigeant uniquement de la puissance, ce mode opératoire promet une immense rentabilité avec un court intervalle de fabrication.

Quant à l’emboutissage au chaud, il s’agit d’un mode opératoire simple, mais exigeant. L’objectif est de rendre le matériau, c’est-à-dire le flan, plus mous, afin de le tordre sans difficulté. Pourtant, la pression à chaud est un processus lent avec l’attente de la mise en four et de la phase de refroidissement.

En somme, l’emboutissage à froid a tant à offrir tandis que la technique à chaud promet un travail moins complexe. Toutefois, il est annoté que le choix entre ces deux modes opératoires est influencé par les matériaux utilisés, ainsi que le résultat espéré.

Les avantages de l’emboutissage profond

Comme toute évolution industrielle, la mise au point des techniques innovatrices représente obligatoirement des surplus vis-à-vis des tactiques antérieures.

1-Optimisation de la productivité

Autrefois, toute fabrication d’outils ou matériau en métal est impérativement le fruit d’une combinaison d’une dizaine de pièces. Ajoutés à cela, ce sont plusieurs jours de travail intense qui contribuaient à la construction dans l’atelier d’assemblage. L’emboutissage permet désormais de presser uniquement 6 ou 30 tonnes de poids, pour reproduire la même pièce, pendant des siècles.

Avec une cadence régulière et bien cernée, l’emboutissage en profond assure aussi une production de 100 à 200 pièces imposantes par heure. Pour celles en miniature, 3000 à 5000 prototypes seront produits dans chaque intervalle d’une heure.

2-Tactique économique

Les pièces conçues de l’emboutissage sont à un tarif considérable sur le marché. Ce point est exclusivement dû à travers la facilité et le coût de production. En assurant un flux direct entre la fabrication et la production, l’emboutissage élimine plusieurs phases coûteuses du commerce.

Sans exiger des milieux spécifiques, une simple matrice peut offrir une belle allure à des pièces automobiles au meilleur prix. De plus, à travers des millions de plaques de métal, l’industrie peut subvenir aux besoins estimés pour une dizaine d’années.

En quoi consiste la protection incendie ?
L’injection plastique : Comment ça fonctionne ?