Comment fonctionne une soupape de sûreté ?

soupape de sûreté

La fonction de limiteur ou déverseur de pression est fréquemment confondue avec la fonction de sécurité de la soupape. Contrairement à la soupape, le déverseur est un organe conçu pour cycler. Il permet de stabiliser une pression amont. C’est un organe de régulation et il n’est donc pas soumis à la même réglementation. Par contre, une soupape a un rôle de sécurité. Elle n’intervient qu’en cas d’urgence. Mais comment fonctionne une soupape de sûreté ?

Qu’est-ce qu’une soupape de sûreté ?

Ce matériel fait partie de la catégorie des accessoires de sécurité de la DESP 2014/68 UE. C’est un dispositif qui vise à protéger un ensemble ou un équipement sous pression contre une surpression supérieure à sa pression maximale admissible. Pour être plus précise, une soupape de sûreté est un outil de robinetterie qui évacue automatiquement une quantité du fluide, sans autre énergie que celle de ce fluide, de manière à éviter de dépasser une pression de sécurité prédéterminée, et qui est conçu pour se refermer et éviter un écoulement ultérieur de ce fluide lorsque la pression a été ramenée aux conditions normales de service. Pour plus d’informations, cliquez ici.

Pourquoi utiliser une soupape de sûreté ?

La législation impose que tout équipement ou ensemble sous pression employé ou vendu sur le territoire doit être protégé en cas de surpression par un organe de sécurité CE. Autrement, une soupape de sûreté agrée d’évacuer du fluide surcomprimé vers l’extérieur lorsque la pression atteint la valeur-limite pour laquelle elle a été tarée. Ce qui permet d’éviter les incidents professionnels ou domestiques et de garder en bon état de fonctionnement tout le circuit. En effet, en éliminant le fluide surcomprimé au sein de la tuyauterie vers l’extérieur, l’équilibre au sein du système sera maintenu. Elle est définie en fonction de la pression maximale de service du réservoir.

Comment fonctionne une soupape de sûreté ?

Il existe trois principaux types de construction de soupapes de sécurité : pilotée, à charge additionnelle et à action directe. Une soupape est constituée d’une buse, d’un obturateur (clapet) et d’un dispositif mécanique (ressort, levier, etc.). Pour fonctionner, une chute de pression se crée en amont à l’issue de l’ouverture de la soupape de sûreté. La pression à l’entrée diminue jusqu’à atteindre la pression de refermeture étanche. Cette pression résulte de la valeur de l’hystérésis, qui est limitée par l’ISO 4126. Et puis, le clapet se repositionne sur son siège. Sa position normale est la position fermée, sa sollicitation doit être exceptionnelle.

Quel professionnel contacter pour désinfecter un réseau d’eau ?
Outils efficaces d’organisation d’interventions de maintenance des techniciens