Normes environnementales ou l’avènement des véhicules propres

Les mesures environnementales actuelles exigent une diminution de la pollution engendrée par les véhicules à moteurs traditionnelles. L’intégration de technologies innovantes dans le domaine écologique a conduit à la conception de voiture électrique et régit par plusieurs normes strictes en termes d’émission. La politique internationale actuelle reste de promouvoir l’insertion de la voiture électrique sur le marché et d’inciter les consommateurs à l’emploi de véhicules plus propres. Mais quelles sont les enjeux environnementaux affectant les véhicules à moteurs, et quels avantages offre la voiture électrique en termes écologique.

Les normes environnementales

En Europe, il existe des aides octroyés par le gouvernement pour l’achat d’un véhicule électrique et la somme attribuée à l’achat est en fonction du pays de l’Union Européenne. En effet, la subvention permet aux concessionnaires de fluidifier la vente des nouveaux modèles de voitures à des prix comparables aux voitures classiques entrainant ainsi la réduction d’émission de gaz à effet de serre. Bien que la technologie ne permet pas encore de produire une électricité écologique issue d’énergies renouvelables, il est important de concentrer les efforts sur les composants actuels de la voiture électrique. En effet, la batterie des véhicules propres reste toujours une source de composés polluants pour l’environnement et son recyclage est une phase essentielle mais reste à ce jour un débat économique. La rentabilité économique du recyclage pousse le gouvernement à convier les entreprises automobiles à mettre en place un système de recyclage efficace des batteries.

Les caractéristiques de la voiture électrique

L’automobile électrique est un véhicule animé par une force électromotrice générée par le moteur électrique, qui peut être également alimenté par diverses sources d’énergies (batterie, pile, moteur hybride, etc.). Il existe plusieurs modèles de voitures électriques proposés par les fabricants et chacune vise à améliorer l’autonomie générale du concept. Les véhicules propres n’émettent aucun polluant gazeux lors de leur déplacement, consomment nullement de l’énergie à l’arrêt et génèrent un bruit sonore minimale par rapport à leur contrepartie à essence.

Plus polluante?

La voiture électrique est controversée dans son utilisation globale. Certes elle émet moins de pollution en générale lors de son utilisation mais l’origine de son énergie électrique peut, quant à lui être fourni à travers des méthodes relativement plus polluantes (gaz, charbon, etc.). Les matériaux requis lors de leur fabrication sont également synthétisés aux mêmes titres que les voitures à essences et ne contribue pas l’amélioration des normes environnementales. Au final, la voiture électrique reste encore à un stade relativement précoce de développement mais peut se prouver être une révolution en matière de déplacement une fois que le courant passera entre technologie, économie et écologie.

Image et son : zoom sur les équipements loisirs disponibles dans nos nouvelles voitures
Qu’est ce qu’une voiture hybride et comment ça marche ?