Les usages types de l’air comprimé dans l’industrie agroalimentaire

L’air comprimé reste une méthode dont la fréquence d’utilisation devient plus importante au niveau de la production industrielle. Elle répond notamment de manière efficace aux normes environnementales et économiques. L’industrie alimentaire se doit respecter une politique stricte en termes de qualité de produit, à travers l’intégration de l’air comprimé dans les méthodes de production mais aussi afin de sauvegarder une bonne image envers l’opinion public. Quels sont les usages types de l’air comprimé en industrie agroalimentaire et quels sont également les avantages que celui-ci procure.

Produire un air comprimé aux propriétés spécifiques

L’air comprimé correspond à la compression de l’air ambiant dans le but de produire une force de pression. L’alimentation en air comprimé est réalisée à travers la production de ce dernier à travers un compresseur en air comprimé et ensuite traité avec un sécheur d’air de compresseur afin de réduire son humidité. En effet, les sécheurs par réfrigération permettent de fournir un air comprimé de meilleure qualité en condensant la vapeur d’eau et prévient la corrosion des matériaux des appareils pneumatiquesRetrouvez les sécheurs par réfrigération sur airflux.fr. Le sécheur est une machine essentielle afin de garantir un réseau d’air spécifique pour l’utilisation de l’air comprimé dans les procédés de fabrication.

L’usage de l’air comprimé en industrie agroalimentaire

Dans l’industrie agroalimentaire, l’air comprimé est appliqué dans le déplacement des produits à une vitesse définie au préalable durant la production. Ensuite, il sert de source d’énergie hydraulique pour les machines et entraîner le mouvement de fluide durant les phases de remplissages. L’air comprimé peut également servir de source d’azote à travers une filtration de ce dernier. Et enfin il peut produire des lames d’air pour générer un espace entre les produits ainsi que couper des aliments tel les fruits et légumes pour éviter la contamination durant la phase de conditionnement. Afin de réduire le risque de contamination et le nombre de contaminant, l’air comprimé produit par le compresseur et le sécheur d’air est régit par des normes strictes mais l’absence de directives spécifiques oblige les industries à utiliser des valeurs limites durant le contact de l’air comprimé avec les aliments.

Un léger inconvénient

Le faible rendement de l’air comprimé oblige les producteurs à augmenter la cadence des machines sans compter que sa compression nécessite une autre source d’énergie et diminue également sa rentabilité. Cependant il faut noter qu’il reste la seule option disponible actuellement du fait de l’absence de gaz comprimés à l’état naturel. Au final, l’air comprimé tient une place indispensable dans l’industrie agroalimentaire grâce à une méthode d’application ergonomique et économique.

A quoi sert un compresseur d’air et comment cela fonctionne ?
Air comprimé et production de froid : principe de fonctionnement